PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Je vois le jour se lever

couleurspantoneorangegrisvertbleu

p_20180217_073951_1-1780395711.jpg

Photo ©Lamouetterieuse

Je vois le jour se lever

Assise devant mon ordi, je lève les yeux vers la fenêtre. Il fait encore sombre. Les toits de Paris sont baignés dans la pénombre. Nuit, tes yeux sont encore clos, sur la ville muette qui sommeille. Seul un camion de livraison perturbe ton sommeil du ronflement de son moteur. Je tape sur mes touches agacées. Le jour commence à se lever, péniblement. Il étire un bras devant moi, puis un autre toit. Les ardoises frissonnent. Il est sept heures déjà. Cinq degrés saisissent de rares passants qui forcent le pas vers la boulangerie ou le troquet du coin. Des lumières jaunies jaillissent ici ou là, derrière les vitres embuées. Nuit, tu ouvres tes paupières, enfin décillées. Je baille. Mes doigts ralentissent sur le clavier, fautes à peine esquivées.

Levée depuis bien avant l’aube, à peine réveillée, je peine à me secouer. Mais le jour est là désormais. Plus d’excuse, il faut y aller. La ville laisse monter ses rumeurs matinales. Mon café exhale un arôme amer qui s’élève vers le plafond gris. Je soupire. « Le soleil vient de se lever, encore une belle journée », disait le spot publicitaire d’une marque de chicorée, vantant ses vertus bénéfiques. Menteur, va ! Rien ne dit que ce sera une belle journée, et encore moins aujourd’hui qu’hier ! La ville se dresse, fière d’elle-même. Elle bout d’impatience de dérouler sa journée. Je n’en dirais pas autant. J’ai froid. Sommeil.

Je vois le jour se lever. Je vais me recoucher. Fermer les yeux, oublier. Encore une mauvaise journée…

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…

 

Publicités

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Chagrin

couleurspantoneorangegrisvertbleu

img_20170221_093009.jpg

Photo ©Lamouetterieuse

Chagrin

Matin. Chagrin.

Regard fixe. Sur l’ptit noir.

Amère vie. Soif de rien.

Faire un petit pas.

De haut en bas.

Boire la tasse. C’est rien.

 Chagrin. Sans fin.

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Devinette au saut du lit

couleurspantoneorangegrisvertbleuwp-1459250659913.jpeg

 

Même loin de vous,

Je pense à vous,

Je souffre pour vous,

Je pleure pour vous,

Je prie pour vous,

Je ne suis rien sans vous.

Qui suis-je ?

Votre mère,

Qui vous aura vus naître, grandir, 

Et qui vous emportera dans son coeur

Au moment de partir.

Les « english poems » de la mouette #7 : Morning teardrops

café tableLB

Photo ©Lamouetterieuse

  • Teardrops of coffee on the table,
  • Fly away big sugar cloud,
  • Another morning unable
  • With open mouth tasting blood.

 

  • I can see a skating fly,
  • Sucking an invisible dream,
  • On the tablecloth no shy
  • Batgirl in licorice cream.

 

  • The day is lightly rising,
  • I feel bitter in my skin,
  • No better way of dying
  • Than diving into the dustbin.