PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Beauté retrouvée

couleurspantoneorangegrisvertbleu

wp-1480671413449.jpg

Jersey, août 1981

Photo ©Lamouetterieuse

Patiente, elle ruminait dans un tiroir, comme d’autres clichés fanés,

Sous son bec ramolli, broyant lentement du noir.

Ses yeux n’affichaient désormais plus d’espoir,

Qui commençaient à être de toutes parts cernés.

 

Elle s’ennuyait ferme de ne plus humer l’iode,

Car Kodak ne lui offrait qu’un parfum de terre.

Ses pattes palmées étaient d’un gris terne,

Toutes grippées dans ce morne désordre.

 

Quand les mois et les années avaient coulé,

La belle Jersey et elle n’avaient guère changé. 

L’eau de mer tranquille était restée salée

Autour du bateau sous ses pieds.

 

Elle se disait : « la nostalgie, c’est bien joli, joli,

Qui incite ma gentille maîtresse

A rechercher dans un carton jauni

Ses souvenirs d’une lointaine jeunesse. »

 

Elle ajouta : « Grâce à sa ténacité,

J’ai enfin retrouvé ma liberté

Et peux encore offrir à son sourire

Les traits de ma beauté retrouvée ! »

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Plumeaux végétaux

couleurspantoneorangegrisvertbleu

wp-1473872428671.jpeg

Photo ©Lamouetterieuse

Plumeaux végétaux

Dame Nature n’en n’a cure de faire le ménage,

Dotée de perfection, elle préfère rester sage.

 

Juste pour nous se faire belle, elle prend ses doux pinceaux,

Caresse le ciel, pare ses yeux des bleus les plus beaux.

 

Puis elle s’évente, lentement, élégante courtisane,

Effaçant du passant les amers tourments de l’âme.

 

Les hommes se barbent avec de banals blaireaux,

Ignares qu’ils sont de l’art délicat du plumeau.

 

La douceur appartient à la femme végétale,

Qui chatouille avec grâce nos âmes irritables.

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…

 

Les « english poems » de la mouette #5 : Beauty will save the world

 

wp-1469356531893.jpeg

Photo ©Lamouetterieuse

A rose, opening its heart in the morning light,

A bee, floating in the air, attracted so tight,

A bird, hoping in higher skys,

A girl lying in the grass,

And me, dreaming of all this.

Beauty will definitely save the world.

 

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : « Etre unique »

couleurspantoneorangegrisvertbleu

Etre unique

wp-1464696858807.jpeg

Je suis la seule de mon groupe à avoir poussé au pied de cet arbre. Lui, le multi-centenaire, m’a acceptée telle que je suis, m’a adoptée comme sienne, m’a reçue sans broncher comme voisine de pelouse. Pourtant, très voyante, je pouvais lui attirer la visite ou les commérages d’importuns, qui auraient alors pu nuire à sa paisible existence.

Je ne lui ressemble aucunement. Son corps trapu couvert de grises écorces sèches au toucher rêche, m’évoquent une peau d’éléphant. Mon corps lisse, élancé et souple, crisse entre mes pétales vert bien frais, appelle à la cueillette. Ses branches, multiples bras noueux torturés par les années, sont parés de milliers de feuilles inutiles. Moi, je suis sans bras, mais non sans voix. Mon corps parle de beauté, réclame l’amour. Ainsi, je dévoile mes charmes au regard du passant qui s’attarde, dans l’offre d’une corolle striée, colorée aux tons de sorbet. Réclamant de douces caresses, je déploie ma guêpière de satin, écrin d’un pistil noir velouté, regard de khôl souligné. 

J’ai de la gueule, je suis une belle tulipe, un être unique, et entend le demeurer pour les quelques jours qui me restent à exister.

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Palme académique

couleurspantoneorangegrisvertbleu

image

Palme académique

J’ai un joli pied,
Bien équilibré,
Support infaillible,
Pour tout dire irrésistible.

M’envient les humains,
Qui n’ont que des mains,
Ne servent pas à marcher,
Pauvres d’eux, palm-putés.

J’ai un joli pied,
Pratique et esthétique,
Pour plonger et nager,
Moult poissons ramener.

De moi les hommes se moquent,
De ma démarche dansante,
Eux, pauvres cloportes,
Qui glissent sur mes fientes.

Je suis une mouette palmée,
Vraiment de toute beauté,
Mérite sans qu’on hésite,
Une palme académique !

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…