PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : Je te tiens…

couleurspantoneorangegrisvertbleu

wp-1502054161539.jpg

Photo ©Lamouetterieuse

 

Je te tiens, tu me tiens, par la larmichette…

Le premier de nous qui rira,… aura une giflette !

 

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…

Publicités

PAR PETITES TOUCHES, pensées sans retouches : J’écris le dimanche aussi

couleurspantoneorangegrisvertbleu

histoire605230638.jpg

J’écris, prolongement de mes doigts, de ma main, de mon âme.

J’écris mon essence à l’encre noire, carburant de mon existence.

De petites touches en grandes flaques, flagrant délit.

De petites larmes en grands maux, pas beaux.

Les mots du moi, les jeux du « je ». Émoi ? Enjeu ? 

Mon cerveau, homme orchestre, dirige le fouillis de mes multiples pensées. Directeur d’inconscience ? Fantaisiste conducteur ?

Souvent débordé par tant de notes, d’images, d’émotions, il croule, s’écroule, coule. Peut-on diriger le cœur avec une baguette ? Ou le prendre dans ses bras, tel un noyé ? Oreillette collée aux auricules, bouche à bouche ?

Art des dissonances, mixage des consonances. Recentrage impératif, maîtrise des élans ?

Canaliser les flux ? Laisser coexister le blanc et le noir, ou en gris tout vouloir ?

J’écris. Je choisis de ne pas faire de choix. C’est mon droit, même si j’écris « penché », le nez plongé dans mon cahier. Je décline ce à quoi j’incline, je m’incline, puis je fais des boulettes, froissées, pas vexées, dans ma corbeille à papier. 

d’autres « Pensées sans retouches » à venir…